« Valentina-Tchernobyl, née pour l’amour » d’après la « Supplication » de Svetlana Alexievitch J-2 avant la première du 06/04/2016 au théâtre de La Manufacture des Abbesses.

Aujourd’hui, nous mettons en avant  Angelika Markul : « Résister à Tchernobyl avec les moyens de l’art » relayée par le Monde.fr, de son séjour à Tchernobyl en février 2013, Angelika Markul a rapporté une plante. L’artiste polonaise n’a pas pu s’empêcher de prélever une branche des terres radioactives de Pripiat, cette petite ville ukrainienne rendue célèbre après l’explosion du quatrième réacteur de sa centrale nucléaire, le 26 avril 1986. Simple souvenir de voyage, cette plante brave pourtant la première règle de Tchernobyl : l’interdiction formelle de faire transiter quoi que ce soit de ces 3000 kilomètres carrés de zone interdite, vers le reste du monde. Avec un sourire rempli de malice et d’effroi, celui d’un enfant qui réaliserait les conséquences d’une bêtise sans rien regretter pour autant, Angelika Markul, « inconsciente du danger », reconnaît là avoir commis une « grosse bêtise ». article complet, vidéo et oeuvres à découvrir ici

Markul-Tchernobyl

 

 

 

 

 

 

 

 

et le théâtre de La Manufacture des Abbesses qui programme donc « Valentina-Tchernobyl, née pour l’amour ». Les directeurs sont Sophie Vonlanthen et Yann Reuzeau, ils ont crées ce théâtre en 2006 et l’identité du lieu, ils la revendique ainsi :

imgres-2

 

imgres-1

 

 

 

« C’est une salle moderne, d’une capacité de 120 places, à la fois confortable et assurant une bonne visibilité à chacun des spectateurs.

Nous programmons aussi bien des comédies que des pièces dramatiques. Le principal critère de sélection étant l’histoire : elle doit ambitionner d’être forte, originale, exceptionnelle, unique.
Nous nous engageons d’ailleurs à multiplier les créations. Présenter pour la première fois une histoire à son public est notre envie première, la raison d’être de la Manufacture des Abbesses.
imgres
Un théâtre reflet de notre société, qui nous rappelle à nous-mêmes. Un lieu où on a plaisir à être et à partager. »

 

 

 

et la presse en parle :

« Un charmant théâtre (…) Une grande ambition (…) Une programmation formidable »
L’Express

« La plus confortable des nouvelles salles (…) Sa programmation lui assure déjà un public fidèle ! »
Le Parisien

« Un lieu qui révèle une jeune garde théâtrale talentueuse. »
A Nous Paris

Ils ont aussi mis en place un concours d’écriture pour les femmes en partenariat avec Actes Sud-Papiers, organise la cinquième édition de son concours d’écriture théâtrale sur le thème :« La rencontre ».

 

Ce lieu et sa programmation ici à découvrir et lors de votre venue pour « Valentina -Tchernobyl, née pour l’amour ».

 

Nous vous rappelons que Ces liens sont mis en avant afin de favoriser réflexions et pensées autour de ces sujets sensibles et complexes.

bando-mob2016

Nous partageons tous les jours, avant la première du 6 avril de « Valentina-Tchernobyl » et durant toute la programmation de notre pièce au théâtre de la Manufacture des Abbesses, des articles, informations, vidéos, photographies, oeuvres d’art en lien avec le nucléaire et les catastrophes de Tchernobyl et Fukushima

Tchernobyl, c’était il y a 30ans, le 26 avril 1986 et Fukushima il y a 5ans, depuis le 11 mars 2016.

10980709_222892574728324_7240982650185139908_n



« Valentina-Tchernobyl née pour l’amour »  Bande annonce ici : Valentina

pièce librement inspirée de « La Supplication » de Svetlana Alexievitch, prix Nobel de Littérature 2015, « VALENTINA-TCHERNOBYL » raconte l’hallucinante prise de conscience d’une femme amoureuse confrontée aux conséquences de l’explosion du réacteur nucléaire de 1986. Ce spectacle montre l’amour en lutte contre ces radiations qui détruisent jour après jour l’homme qu’elle aime. Une histoire vraie. Un témoignage vibrant de foi, de vie, d’abnégation et de révolte. Un cri et un murmure où l’amour triomphe.

Réservations possible ici au théâtre de LA Manufacture des Abbesses directement ou surBillet réduc

quelques articles déjà paru sur « Valentina-Tchernobyl, née pour l’amour«

10391870_10154020398939246_8156101887529474559_n40237-ANousParis-723-Page-04140237-ANousParis-723-Couverture-3

« A réserver parcequ’il Vaut mieux Tôt que jamais, L’hallucinante prise de conscience d’une héroïne de l’amour confrontée aux conséquences de Tchernobyl (les radiations détruisent jour après jour l’homme qu’elle aime). Porté par Coralie Emilion- Languille, ce témoignage vibrant de foi et d’abnégation, s’énonce comme un cri d’amour doublé d’une révolte politique face aux forces glaciales de la science. Un bel hommage aux victimes de l’explosion du réacteur nucléaire le 26 avril 1986. « 

Et dans le Blog
Unknown-1

Sur scène, Coralie Emilion insuffle à ce personnage une douceur et une lucidité qui transforme ce monologue en une sorte d’épopée mystique et étonnante. Sur un plateau dépouillé, dans une lumière chaleureuse, le personnage de Valentina surgit comme une apparition. On croirait une toile en clair-obscur qui rappelle celles de De La Tour ou du Caravage… Un personnage qui vient comme un fantôme témoigner doucement, tantôt murmure, tantôt rire, tantôt ahurissement. Car le génie de ce spectacle est d’avoir su contrebalancer les visions effroyables des conséquences des radiations nucléaires sur un être humain par une dévotion amoureuse sans limite. Et l’on ressort à la fois terrorisé par ce dont est capable la folie humaine, et émerveillé par l’amour dont est capable la folie humaine. Un beau et grand frisson. 

article complet ici 

Bruno Fougnies

Unknown-267021_10202023314328354_1781371708_n

Bonne journée à tous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s